Analyse Hedera Hashgraph

hedera_hashgraph__logo

Hedera Hashgraph est un projet qui a été fondé par Leemon Baird et Mance Harmon au début de l’année 2018. Cependant, Baird (qui est également cofondateur et directeur technique de Swirlds) a introduit l'algorithme de consensus « hashgraph » en 2016. Le projet Hashgraph a fait pas mal de bruit sur les réseaux sociaux fin 2017 et est en cours de développement en tant que nouveau type de technologie de registre distribué, qui apporte une nouvelle façon de parvenir à un consensus.

Les créateurs de Hashgraph pensent que Bitcoin et d'autres cryptomonnaies de premières et deuxième génération sont actuellement confrontés à cinq obstacles majeurs à l'adoption du marché grand public, qui sont liés à la performance, la sécurité, la stabilité, la gouvernance et à la conformité réglementaire. Hedera est donc présentée comme une plateforme qui vise à résoudre ces obstacles en utilisant une nouvelle structure de données et un nouvel algorithme de consensus.

Hedera s'est certainement inspiré de la technologie Blockchain, mais contrairement aux autres réseaux distribués, elle nécessite très peu de puissance de calcul et ne dépend pas d'une chaîne de blocs. Au lieu de cela, ils construisent un réseau basé sur l'algorithme de consensus « hashgraph », qui est conçu pour être plus rapide, plus sûr, moins cher à sécuriser et plus efficace. La technologie « hashgraph » a été brevetée par la société Swirlds pour s'assurer que la plate-forme ne sera pas forkée dans le but de créer des réseaux concurrents.

Le réseau aura une cryptomonnaie native (de type utility token) qui donnera aux détenteurs de jetons l'accès aux dApps tournant sur la plate-forme. Le jeton est destiné à agir comme une unité de valeur pour motiver l'utilisation responsable et la gouvernance de la plate-forme. Ils peuvent aussi être "stockés" (stacked) et utilisés pour faire fonctionner un nœud (une node), assurant ainsi la sécurité du réseau.

Aucune information n'est disponible sur les métriques de ce token, sur la vente de leur coin ou même sur leur feuille de route.

Technologie

Là où une Blockchain utilisant le consensus PoW (preuve de travail) doit se débarasser des blocs pour former une seule chaîne, les données du Hashgraph ne sont jamais vraiment rejetées.

blockchain_comparé_au_hedera_hashgraph

Il peut y avoir de nombreuses branches au dossier de transaction et elles peuvent toutes continuer à croître jusqu'à ce qu'un consensus puisse être déterminé. Le modèle consensuel de Hashgraph est basé sur le protocole Gossip et sur le vote virtuel (créé par Leemon Baird).

Blockchain et Hashgraph utilisent tous les deux le protocole Gossip pour diffuser l'information à travers les nœuds. Cependant, Hashgraph maintient et partage également l'historique des communications (l'historique des ragots, Gossip en Anglais). Contrairement à la Blockchain, qui est organisée en une seule chaine de blocs, le Hashgraph comprend une chaîne d'événements. Ceci conduit au protocole dit " gossip about gossip ", qui va naturellement construire une structure de données hashgraphs.

protocole_gossip

Le protocole Gossip simplifié

Le vote virtuel permet au réseau d'exécuter un algorithme de vote à l'échelle sans envoyer de messages de vote. Puisque chaque nœud possède une copie du hashgraph et exécute le même algorithme de vote virtuel, il n'y a pas besoin de faire de sondage (polling). L'ordre des transactions est déterminé chronologiquement à partir de l'horodatage. Une telle structure de données offre une efficacité quasi parfaite, permettant de traiter des centaines de milliers de transactions par seconde. La vitesse n'est limitée que par la bande passante en somme.

Cependant, il est important de mentionner que le « Hashgraph » fonctionne actuellement sur un réseau privé avec permission, où toutes les identités des nœuds sont connues à l'avance et où le réseau n'est pas ouvert à des participants arbitraires. Hashgraph évite d’avoir à développer la puissance de calcul requise (nécessaire avec un algo PoW) en s'assurant que seuls les membres de confiance soient autorisés. Il n'est donc pas vraiment juste de comparer son efficacité à une Blockchain, qui est généralement publique et non autorisée. Au lieu de cela, nous devrions surement plus comparer Hashgraph avec d'autres réseaux privés, tels que HyperLedger de IBM ou Red Belly.

L'équipe a récemment annoncé trois services qui seront fournis sur la plate-forme Hedera Hashgraph :

- Cryptomonnaie pour les micro-transactions
- Système de stockage de fichiers distribué
- Des contrats solides et intelligents soutenus par la machine virtuelle Ethereum.

Cas d'utilisation

Selon le site web, la technologie hashgraph a été utilisée par plusieurs entreprises privées dans les domaines de la santé, des jeux, de la finance, du divertissement et gouvernemental. Il ouvre la porte au développement de certaines applications, telles que les microtransactions, la collaboration en ligne, les enchères ou les répertoires d'identité distribués.

Le Conseil Hedera Hashgraph

C'est l'organe directeur du réseau, créé pour assurer une gouvernance répartie. Le conseil sera composé d'un maximum de 39 organisations et entreprises de premier plan dans leurs domaines respectifs, avec des membres conçus pour refléter un éventail d'industries et de régions géographiques, pour avoir des marques hautement respectées et des positions de confiance sur le marché, et pour encourager une « grande » variété d’opinions.

Selon leur livre blanc, Hashgraph est basé sur les concepts suivants :

  • check
    Performance : haut débit avec des coûts réduits ;
  • check
    Sécurité : Hashgraph utilise la tolérance aux fautes byzantines asynchrones (aBFT) comme mécanisme de consensus, ce qui le rend hautement sécurisé et résistant aux attaques DDoS.
  • check
    Gouvernance : La gouvernance de Hedera se compose de deux parties : le modèle de gouvernance du Conseil (pour établir la politique d'adhésion au Conseil, réglementer les jetons du réseau et approuver les changements de code) et le modèle de consensus (le processus par lequel les nœuds parviennent à un consensus en ce qui concerne l'ordre des transactions). Un tel modèle de gouvernance est conçu pour empêcher la consolidation du pouvoir et les attaques potentielles.
  • check
    Conformité réglementaire : leur cadre technique comprend un mécanisme de vérification d'identité via des tiers intermédiaires (Escrow) qui donne aux utilisateurs le choix de lier des identités vérifiées à des comptes de cryptomonnaies généralement anonymes. Cela permet de fournir aux gouvernements les données nécessaires à la surveillance permettant d’assurer la conformité réglementaire. Ceci est complètement optionnel et chaque utilisateur peut décider quelles informations d'identification il souhaite partager.

Les utilisateurs pourront déployer des d’Apps sur le réseau Hedera Hashgraph et avoir le contrôle total de leur application.

partenariats

Partenariats

L'équipe

Hashgraph possède une relativement petite équipe mais expérimentée dans le domaine. Leemon est l'inventeur de l'algorithme de consensus « Hashgraph » et possède plus de 20 ans d'expérience dans le monde de la technologie et des start ups. Il a travaillé comme professeur d'informatique et comme scientifique en chef dans plusieurs laboratoires.

team_hedera_hashgraph_project

Présence publique

Twitter - 25,200 followers

Télégramme - 37,770 membres

Facebook - 7,193 likes

Medium - 1,400 followers

Reddit - 5,589 abonnés

Leur présence sur les réseaux sociaux semble plutôt forte. Cependant, il est possible que certains de leurs followers soient de faux comptes.

Carnet de route

Dans leur livre blanc, ils décrivent quelques grandes étapes du développement, mais aucune feuille de route détaillée n'est disponible à l’heure actuelle.

Conclusion

Hashgraph est clairement un réseau qui fournit un débit élevé pour des coûts moindres, pouvant traiter des centaines de milliers de transactions par seconde. Il révolutionne le monde de la technologie distribuée en utilisant quelques technologies clés telles que l'aBFT, le proxy staking, le vote virtuel et le protocole gossip qui permettent un réseau rapide, équitable et sécurisé.

Dans l'ensemble, Hedera Hashgraph semble être un projet prometteur avec une architecture unique et intéressante qui pourrait changer la donne dans l'industrie de la Blockchain.

Cependant, le projet est considéré par beaucoup comme trop centralisé puisque le Hashgraph est breveté.

De plus, même s'il prétend résoudre les problèmes d'évolutivité, Hashgraph ne démontre que la solution pour mettre à l'échelle le nombre de transactions, ce qui n'est qu'une partie du puzzle. Il reste encore à savoir s'il peut s'adapter au nombre de nœuds du réseau, qui est actuellement un petit nombre.

Enfin, la technologie sous-jacente de "Hedera Hashgraph" est en effet en train de changer la donne, mais le fait que la technologie soit supérieure (ndlr, à la technologie Blockchain) à elle seule ne permet pas garantir son adoption, puisque d'autres formes de technologies distribuées, comme la Blockchain, peuvent et vont continuer à s'améliorer. Il est trop tôt pour tirer une conclusion, mais pour notre part, nous sommes plutôt enthousiastes à l'idée de découvrir son potentiel futur.

Nous devrons attendre qu'une version publique et non autorisée de cette technologie soit déployée pour voir dans quelle mesure elle peut être efficace. Le temps nous dira si les avantages opérationnels surmonteront les inconvénients d'un réseau privé.

Dorian M
Dorian M
Passionné de nouvelles technologies, de sport et de voyages, je partage mon experience via ce site et vous propose mes conseils en espérant vous aider dans votre aventure dans cette industrie émergente !

Leave a Reply